... de Marseille et d'ailleurs
Accueil Boutique pratique Produits Histoire du savon de marseille Actualités
Image

II - Histoire du Savon de Marseille

Disposant des matières premières en abondance, huile d’olive, soude et sel de Camargue, la Provence devient, dès le Moyen Âge, la région de la savonnerie par excellence. Carrefour de tous les échanges, Marseille s’impose au XVIIe siècle comme le premier fabricant français de savon. En 1688 Louis XIV, par l"Édit de Colbert", institutionnalise le savon de Marseille et en fixe les règles de fabrication (interdiction de toute graisse animale). Sous l’influence du développement industriel et colonial de la seconde moitié du XVIIIe siècle, la production double et en 1786, 48 savonneries produisent à Marseille 76.000 tonnes, emploient 600 ouvriers et 1 500 forçats prêtés par l'Arsenal des Galères. Au XIXème siècle, l’industrie de la savonnerie et de l’huilerie sont les moteurs de l’économie régionale et le “72 % d’huile, extra pur“ marque l’âge d’or du savon de Marseille. La conjonction de découvertes scientifiques majeures et le développement des marchés coloniaux favorisent l’essor de l'industrie savonnière. Cette industrie est florissante jusqu'à la première guerre mondiale où la difficulté des transports maritimes des graines porte gravement atteinte à l'activité des savonniers. En 1913, la production est de 180.000 tonnes pour tomber à 52 817 tonnes en 1918. Puis à partir de 1920, la savonnerie bénéficie des progrès de la mécanisation et la production remonte pour atteindre 120 000 tonnes en 1938. Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, Marseille assure toujours la moitié de la production française mais  après 1945, l’industrie de la savonnerie ne cesse de décliner.

précédent    suite


imageimageimageimageimageimageimageimage